29 septembre 2011

CHAPITRE 1 | L'IMPOSSIBLE REPRÉSENTATION

Lorsque l'on aborde l'univers carcéral sous l'angle de la question de l'image, il est frappant de voir à quel point la population carcérale est peu et souvent mal représentée. Pour des raisons bien compréhensibles de préservation de l'anonymat, les portraits de détenus sont en effet systématiquement barrés d'un cache noir. De manière plus générale encore, un article du Code pénal stipule que « aucune photographie de l'intérieur de la prison ne peut être effectuée sans autorisation spéciale du ministre ; il en est de même de tout croquis, prise de vue ou enregistrement sonore se rapportant à la détention ». De fait, on peut dire que le moment de la détention apparaît comme un temps de hors-cadre ; d'ailleurs, le placement en détention n'est-il pas généralement défini comme une « mise en marge » de la société ?
..............................................................................................................................................................

DES DÉTENUS OUBLIÉS

    d_grad_  pixelisation  photocopie

Tentative de retranscription graphique du processus d'oubli.
..............................................................................................................................................................

portrait_effac__1  portrait_effac__2
..............................................................................................................................................................

tribute_to_sagmeister

Tribute to Sagmeister.
..............................................................................................................................................................

DES DÉTENUS SANS IMAGE

chargement

Ceci est le portrait d'un détenu.
..............................................................................................................................................................

b_w

Portraits ton sur ton : gaufrage & mine de plomb sur papier noir.
..............................................................................................................................................................

hors_cadre1_resize  hors_cadre2_resize

Portraits hors-cadres.
..............................................................................................................................................................

le_temps_carc_ral_hors_cadre

« Le moment de la prison est un temps de hors-cadre, de non-existence visible du point de vue de l'extérieur. »

Mathieu Pernot, Hautes surveillances, 2004
..............................................................................................................................................................

DES DÉTENUS STÉRÉOTYPÉS

mix

Portrait « moyenne » réalisé par superposition de 3 portraits de détenus, issus de 3 films français récents : Sur mes lèvres (Jacques Audiard, 2001), Un prophète (Jacques Audiard, 2008) et Qu'un seul tienne et les autres suivront (Léa Fehner, 2009).
..............................................................................................................................................................

affiche1_miniature  affiche2_miniature

Prison et préjugés... Commentaires relevés sur un forum de discussion, au sujet d'un article traitant de l'univers carcéral, publié sur rue89. Il s'agit ici de mettre en image certains points de vue issus de l'opinion publique, de la manière la plus brute qui soit : je procède par captures d'écran, puis j'augmente la taille de ces images jusqu'à l'obtention de cet effet de pixellisation. Ce brouillage colorimétrique traduit un bouillonnement, un malaise relatif au sujet sensible que constitue l'univers carcéral en France.

Posté par meninges nomades à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur CHAPITRE 1 | L'IMPOSSIBLE REPRÉSENTATION

Nouveau commentaire